Fanfic : Le Monde de Tsubara

Fanfic : Le Monde de Tsubara --> Volume 2 --> Episode 77 : suite
Change the text font  Increase the font size of the text  Decrease font Enlarge
09 Jan 2010 11:03 - suite

Arrivés si près du but pour être de nouveau séparés, le destin se montrait injuste. Etait-ce une raison pour s'abandonner au désespoir ? Athena se redressa, puisque le destin se montrait cruel envers eux, elle le défierait et retrouverait son mari, quels que soient les obstacles qui s'éléveraient sur sa route. Une fois la Colonie installée, elle repartirait, seule ou acompagnée. S'étant fixée un objectif, la jeune femme retrouva un peu de sérénité.

L'astronef Atlante se déplaçait de nouveau. Soudain, un vaisseau se détacha de l'Armada suivi par des clickers : Takano fuyait et, apparemment, tentait de rejoindre celui des Grands Maîtres.

- Contact avec le vaisseau de tête ! commanda Moderator.

Jaffan s'éxécuta et, quelques instants plus tard, une voix artificielle débitait un petit message enregistré. Ils n'avaient d'autre ressource que de suivre aveuglément le vaisseau fantôme. Moderator rejoignit Athena derrière les hublots. L'Armada continuait sa route. Ses larmes avaient séché mais ses traits décomposés en disaient long sur son chagrin et le regard qu'elle tourna vers le Gouverneur était noyé dans un flot d'émotions. Lui-même avait du mal à dissimuler ses propres sentiments : Zelda avait été à portée de ses bras un court moment avant de la perdre définitivement. Cette pensée le rendait fou de rage ; s'il tenait Takano, il lui réglerait son compte une fois pour toutes. Il prit la main glacée d'Athena dans la sienne et la serra très fort pour lui insufler un peu de son courage.

- Je les retrouverai, Issin, assura-t-elle d'une voix mouillée...je les retrouverai ... une fois la Colonie installée, je partirai à leur recherche et je n'aurai de cesse de trouver le moyen de les rejoindre.

- Je t'aiderai du mieux que je le pourrai, commenta-t-il, sans grand espoir. Comment ferait-elle pour retrouver les coordonnées et le code Alpha et pour rouvrir le vortex ? Et le temps, toujours cet ennemi ! Comment gérer la différence de cet espace-temps qui allait forcément les séparer une nouvelle fois. Tant de difficultés à surmonter sans compter ce qui les attendait au bout de cette route.

- Je les retrouverai ....psamoldiait-elle.

- Je n'en doute pas, mentit-il.

 

Ils n'eurent pas le temps d'épiloguer plus longtemps sur les chances de retrouver les leurs car, devant eux, s'étala soudain un champ d'étoiles brillantes où ondulait une écharpe gazeuse et bleutée ; ce champ s'étendait à perte de vue, illuminant l'espace comme des milliers de lampions le ciel par une nuit d'été, le spectacle était magnifique. Le vaisseau Atlante se lança telle une flêche vers ce champ, suivi de loin par l'Armada. Cette galaxie inconnue recèlait-elle la vie ? La terre promise était-elle enfin à portée de vaisseau ? De nombreux systèmes composaient ce champ d'étoiles ; ils circulaient parmi eux mais plus ils avançaient, plus il devenait évident qu'aucune activité humaine telle qu'ils en pratiquaient n'avait cours ici : pas de trafic spatial ou aérien, pas de station orbitale, pas de satellite. Le vaisseau Atlante aborda une de ces planètes, peut-être la plus grosse ; des amas moutonneux et noirs constellés de poussière en suspension, agglutinés les uns aux autres et formant de gigantesques nuages, tournoyaient en orbite : les restes du cataclysme ? Le vaisseau Atlante plongea vers l'atmosphère tandis que Moderator donnait l'ordre de mettre le croiseur en orbite et d'envoyer des sondes survoler le sol et prendre des mesures. Prudent, le Gouverneur, pas très attiré par l'aspect peu engageant de cette terre dite promise, ne voulait courrir aucun risque. Le cataclysme avait visiblement laissé des traces. Le bracelet d'Athena étincelait à son bras tel un phare dans la nuit : aucun doute, ils étaient arrivés à destination.