Fanfic : Le Monde de Tsubara

Fanfic : Le Monde de Tsubara --> Volume 2 --> Episode 69 : arrestations
Change the text font  Increase the font size of the text  Decrease font Enlarge
31 Oct 2009 12:00 - arrestations

Ils pénétrèrent dans la première cellule, accompagnés d'un garde qui se plaça à l'entrée. L'homme arborait un air bravache, assis sur sa couchette. Sur un signe du Gouverneur, un autre garde entra avec un siège qu'il disposa au milieu de la pièce sur lequel il attacha l'individu de façon à ce qu'il ne puisse plus faire un seul mouvement des pieds à la tête. Oreste capta son regard fuyant et mesura son degré de volonté, celui-ci tomba assez vite et permit à Guilgal de prendre le contrôle de son mental et de le persuader de révéler la vérité. Moderator prit le relais, incommodé au début par la fixité du regard, difficile à maintenir tout en interrogeant d'une voix monocorde l'homme ligoté sur son siège comme paralysé. Il débita comme une leçon bien apprise son identité et ses activités criminelles puis avoua sans difficulté avoir fabriqué des explosifs et les avoir placés en différents endroits du vaisseau qu'il cita. Oreste, de temps à autre, vérifiait du regard que l'individu était toujours sous contrôle.

- Ton patron a-t-il, lui aussi, posé des explosifs ?

- Pas à ma connaissance. Il a soudoyé un des officiers du premier niveau qui devait lui permettre de s'introduire dans la zone sécurisée. Je n'en sais pas plus.

L'interrogatoire s'arrêta là. Le garde délia l'individu qui parut hagard, ne sachant trop ce qui s'était passé. Moderator frotta ses yeux douloureux mais se montra des plus satisfaits. Oreste le félicita.

- Avec un peu d'exercice et quelques conseils utiles vous vous débrouillerez très bien. Je savais que vous étiez doué.

Pour la première fois, Moderator rendit un vrai sourire à son compagnon. Une amitié sincère allait peut-être se nouer entre eux : Oreste était si différent de Shanga.

La fouille permit de neutraliser une dizaine de dispositifs dans un secteur stratégique. Le Gouverneur, prudent, ordonna l'examen minutieux du système de recyclage de l'eau, du générateur et du réseau de communications. Le lendemain, ils interrogèrent le second complice qui, comme le premier, finit par se mettre à table. Nouvelle fouille et nouvelle découverte, toujours dans un secteur vital pour le Tsubara. Restait à découvrir le traite, celui qui avait ou allait introduire le loup dans la bergerie. Les officiers, non avertis, furent rassemblés dans le poste de commandement et Oreste défila devant eux : de son regard perçant et scrutateur, il sonda le tréfonds de leurs âmes mais ne découvrit aucune faille, aucune traîtrise chez ces hommes de valeur. Il fallait chercher ailleurs. Oreste suggéra d'opérer autrement pour ne pas éveiller l'attention du traître.

- C'est un excellent exercice, mon cher Issin, déclara Guilgal, encourageant son nouvel ami à se lancer.

Moderator choisit le mess et sous un prétexte futile, fit le tour des tables où les officiers et leurs seconds se restauraient. Oreste surpervisait de loin ; Jee l'aborda, se plaignant de ne plus le voir mais, gentiment, il lui fit comprendre que le moment était mal choisi et qu'ils étaient en mission. Il lui pinça doucement la joue avec tendresse et revint à son inspection. Jee, morose, s'assit à une table vide et observa le jeu des deux hommes. Moderator apprenait vite et, bientôt, il discerna les mobiles profonds de ses subordonnés, s'ils mentaient ou répondaient franchement. Son regard en avait toujours imposé à ses interlocuteurs mais la fixité glaciale et tranchante des deux iris de cette étrange couleur bleue que seuls, lui et Jee, avaient hérité de lointains aïeux, les paralysait les obligeant à se soumettre à ses désirs. Jee devina sans peine le but de leur manège : un traître se dissimulait derrière ces visages ! Sous le couvert de ses longs cils, son regard averti d'espionne fit le tour du mess, scrutant un sentiment d'inquiètude ou de peur, une sueur dénonciatrice d'un remords, une agitation inhabituelle d'un esprit coupable. La plupart des occupants du mess discutaient, répondant en souriant aux questions de Moderator ou s'étonnaient de son intrusion dans leur conversation. Leur Gouverneur était du genre solitaire ! Elle repéra au fond du mess, non loin de la sortie, un aspirant au comportement anodin en apparence,  mais dont certains signes d'impatience dénonçaient la mauvaise conscience. Oreste l'avait-il déjà démasqué, Moderator n'était pas encore à sa hauteur ? Des éclats de rire fusaient à une table, le Gouverneur déclenchait l'hilarité, voilà qui était nouveau ! Jee se leva nonchalemment et se dirigea vers la sortie. Elle passa devant l'aspirant et se posta derrière les portes coulissantes du mess pour l'heure grandes ouvertes. Le jeune homme, d'allure insignifiante et dont la vulnérabilité avait servi les desseins de Dadou, se leva et voulut s'éclipser avant l'arrivée de Moderator dont il avait une frousse bleue. Il buta sur Jee qui l'immobilisa sans peine.

- Que se passe-t-il ?

- Mon cher Ory, voici votre traître !

Guilgal, interdit, fixa Jee qui éclata de rire. Elle prit son modem et appela deux gardes. Le Gouverneur poursuivait sa mise en scène tandis que le présumé coupable était emmené en cellule.